514.792.7783
parcours-chemins-de-la-decouverte

Choisir Les Chemins de la découverte, c’est choisir une expérience unique au Québec…
Comme des centaines de personnes l’ont déjà fait jusqu’à maintenant.

La création

N’ayant pas de guides de référence ou de manuel de l’utilisateur pouvant nous aider dans la création et les différentes étapes de réalisation d’un tel projet, nous ne pouvions que nous fier sur nos connaissances, nos expériences de vie et qui nous sommes.

 

« Suivre les signes de la vie… »  L’une des magies de la vie est qu’Elle nous parle de différentes manières, si on est à son écoute !  Grâce à une succession d’événements divinement bien orchestrée, ces synchronicités nous ont guidés dans la réalisation de ce projet.

 

« Le hasard n’existe pas… »  Bien que cette date nous rappelle un lourd souvenir de notre humanité, le 11 septembre 2013 fut une date importante.  Alors que nous étions dans la région où se tenait le colloque de l’Université rurale québécoise, nous avons rencontré des agents de développement rural des différentes régions du Québec où allait passer le Chemin.  C’est ainsi qu’à l’automne 2013, nous avons tenu une quarantaine de rencontres entre la région de l’Estrie et Percé, afin de déterminer la direction et l’éventuel parcours que le chemin allait emprunter.

 

« Les bottines suivent les babines… »  Vous connaissez cette expression !  Elle nous a inspiré à entreprendre une marche initiale à l’hiver 2014.  Ces 53 jours de marche entre le 2 février et le 26 mars, nous ont permis de tester le tracé fourni par l’ensemble des villages traversés, tout en présentant le projet du chemin lors d’une soirée avec les villageois interpelés.  Suite à cette première démarche, les 54 municipalités impliquées ont donné leur accord pour sa mise en place.  De plus, le tracé proposé initialement fut modifié de plus de 50 %, nous amenant à remarcher le chemin rapidement à l’automne suivant pour valider le tout.

 

« Faire avec ce que l’on a… » C’est l’art de devenir des patenteux !  Faire preuve de créativité en utilisant ce qui existe déjà, en donnant une deuxième vie aux infrastructures existantes.  Par exemple : ne pas avoir à défricher de sentiers, ni à négocier des droits de passage, en utilisant les rangs de campagne peu fréquenté.  Cela nous a permis d’accomplir l’objectif visé, soit d’avoir un tracé praticable en toutes saisons, paisible, sécuritaire et accessible.

 

« Un pas à la fois… »  C’est notre devise préférée !  Le Chemin nous demande d’être à son écoute et de franchir chacune des étapes en respectant le rythme de chaque pas.  Ceci nous a tous amené à développer encore plus cette vertu qu’est la PATIENCE.  C’est ce qui nous permis de bâtir rapidement tout en faisant un pas à la fois.

« Bien au-delà de la marche… » Bien qu’aujourd’hui, il n’est plus possible de parcourir l’ensemble du tracé initial compte tenu des défis d’hébergement que nous avons dans les régions plus retirées au Québec, nous nous sommes adaptés en écoutant ce que le Chemin attendait de nous.  C’est pourquoi, fort d’une foi toujours plus grande dans sa mission et d’une vision inspirante pour l’avenir, Il nous guide dans le développement de nouvelles avenues pour vous offrir le meilleur de ce qui est possible dans la réalité, ici et maintenant !

Philosophie

Désirant contribuer à un monde meilleur, les piliers de notre approche sont :
le développement durable, l’éco-responsabilité, le bien commun et l’éveil à une spiritualité universelle oubliée.

Valeurs

Inspirées de mon expérience sur Le Chemin de Compostelle et de ma vie personnelle,
les valeurs de Respect, d’Humilité, de Simplicité, de Partage et d’Amour sont au cœur de notre mission.

Mission

Les Chemins de la Découverte… vous invite à voir la Vie sous un autre angle, soit la Voie de la Sagesse, de la Vérité et de la Lumière.

Le Chemin de Saint-Rémi

Une Histoire à préserver et à faire découvrir

Anciennement, l’expression l’« arrière-pays » était utilisée pour désigner les régions éloignées des grands centres et reculées dans les terres, qui ont été défrichées bien après les première vagues de la colonisation le long du fleuve Saint-Laurent, au Québec.  Le terme de « Haut-Pays » est maintenant utilisé pour mieux rendre hommage à ces vaillants hommes et femmes qui ont défriché ce sol montagneux des Appalaches que sillonne le chemin.

À l’image de ces pionniers, Le Chemin de Saint-Rémi et tous ceux et celles qui ont participé à sa création ont été des défricheurs en développant cette nouvelle activité touristique qu’est la marche longue durée.  Bien qu’il existait déjà quelques chemins de pélerinage au Québec, nous pouvons être fiers d’avoir été, par nos méthodes et notre savoir-faire, une source d’inspiration pour le développement de parcours de marche longue durée dans plusieurs régions québécoises.

Ce nouveau type de tourisme, tout en contribuant à la vie des petits villages traversés par ces différents chemins, fera découvrir au nouvel arrivant des régions méconnues qui le dépayseront à coup sûr !

marche-chemins-de-la-decouverte